LIVRAISON GRATUITE LE MOIS DE DÉCEMBRE - DÉJÀ 24 857 PAQUETS LIVRÉS

Etsy produit main, giboost réagis!

Publié par dimitri zegrar le

L’annonce a eu l’effet d’une bombe dans le microcosme des créatrices et des créateurs spécialistes du fait-main, qui commercialisent leurs créations sur Internet. Lundi 3 juillet, ceux d’entre eux qui ont recours au portail Alittlemarket.com ont en effet reçu un mail de la direction de l’entreprise leur annonçant la fermeture pure et simple des sites Alittlemarket.com et Alittlemercerie.com, sur décision unilatérale d’Etsy, propriétaire des plateformes depuis 2014. « Le Groupe Etsy a récemment décidé de concentrer ses investissements sur sa plateforme principale Etsy.com, l’objectif étant de focaliser tous les investissements sur une seule plateforme afin d’être plus efficace tout en continuant à faire grandir le fait main en France », indique la direction dans le mail envoyé aux créatrices que LSA a pu se procurer. « Cela va donc se traduire par la fermetures des sites alittlemarket.com et alittlemercerie.com ». L’agenda des prochaines dispositions est d’ores et déjà établi.

Des premières fonctionnalités comme le paiement en 3x par CB ont été fermées, le 7 juillet verra la fermeture des réseaux sociaux : Instagram, Twitter et des pages Facebook de l’entreprise, « plus aucun achat ne sera possible sur le site ou les applications mobiles », est-il indiqué dans le document. La fermeture definitive du site interviendra à la fin du mois de septembre. Contactés par la rédaction, Alittlemarket n’a pas encore donné suite à nos appels. Du côté d’Etsy, un billet publié sur le blog officiel de l’entreprise indique que « ces derniers mois, dans le cadre d’un examen stratégique et opérationnel de l’ensemble de notre entreprise, nous avons regardé de plus près notre activité en France. (…) Nous en sommes donc arrivés à la décision, si difficile soit-elle, de fermer la plate-forme A little Market à la fin du mois de septembre 2017 ».

Des créateurs inquiets de l'impact sur leur activité

L’équipe d’Alittlemarket propose alors aux vendeurs opérant sur ses boutiques en ligne de transférer leurs produits sur Etsy, via un outil dédié, de manière gratuite. Ce qui pose question en revanche, c’est pour la suite des opérations. Car en effet, à la différence d’Alittlemarket qui permet de mettre en ligne gratuitement ses fiches produits, travailler sur la boutique d’Etsy implique de s’affranchir d’une facture basée sur le paiement de 0,18€ par fiche uploadée. Ce qui semble poser problème à bon nombre de créateurs et créatrices dès lors qu’elles n’auront plus d’autres choix par la suite, que de vendre leurs créations sur Etsy, qui prélève en outre une commission sur les ventes sur le modèle des places de marché traditionnelles. Du coup, du côté des créateurs et des créatrices, c’est la panique. Certains d’entre eux commercialisent jusqu’à 3 000 produits, et devoir payer 0,18€ par article mis en ligne impliquerait de devoir rogner fortement leurs marges, mettant ainsi en péril leur activité professionnelle.

Etsy se veut néanmoins rassurant, et indique être conscient de l’impact sur la façon dont les vendeurs d’AlittleMarket travaillent. « Au cours des mois à venir, nous ferons de notre mieux pour que cette transition se passe le plus aisément possible. Nous mettrons des ressources éducatives à la disposition des vendeurs et les assisterons pour rendre le processus aussi rapide et simple que nous le pouvons. Nous contacterons directement les vendeurs d’A little Market dans les jours qui viennent pour leur donner des informations concernant cette transition, ainsi qu’un guide de démarrage sur Etsy et d’autres conseils sur comment réussir ».

En difficultés, Etsy licencie 22% de ses effectifs

Depuis son rachat en 2014 par Etsy, l’entreprise s’était faite beaucoup plus discrète sur ses communications. A l’époque Les sites ‘A little’ revendiquaient plus de 90 000 vendeurs, 2 millions de produits à la vente, 4,5 millions de visites par mois et près d’1 million de membres. Mais ces données ont dû, bien évidemment, changer depuis. Du côté d’Etsy, ce n’est un mystère pour personne désormais, l’activité de l’entreprise n’est pas au beau fixe. Le 22 juin dernier, l’entreprise américaine a en effet annoncé  la deuxième vague de licenciements en deux mois à peine portant sur 140 postes, soit environ 15% de ses effectifs actuels. Au début du mois de mai dernier, l’entreprise s’était déjà séparée de 80 personnes, portant à 220 le nombre total de salariés licenciés en peu de temps (22% de ses effectifs). Josh Silverman, le nouveau p-dg de l’entreprise (ex-Skype) qui remplace Chad Dickerson – alors aux manettes de l’entreprise lorsqu’elle avait pris le contrôle d’Alittlemarket.com -, a indiqué que les licenciements affecteront le siège d’Etsy à Brooklyn, ainsi que certains de ses bureaux installés à l’étranger, sans préciser lesquels.

Lors de l’annonce des premiers départs au mois de mai, un porte-parole de l’actionnaire avait notamment déclaré être prêt « à prendre toutes les mesures que nous jugeons nécessaires afin de protéger les intérêts de tous les actionnaires », et incitait parallèlement Etsy à améliorer son expérience utilisateurs. Pour l’année 2016, l’entreprise a enregistré un volume d’affaires de 2,8 milliards de dollars, contre 2,3 milliards un an plus tôt, soit une croissance de 19% en un an.

etsy pas chère

 

En savoir plus sur giboost

 


Partager ce message



← Message plus ancien Message plus récent →